Imperia 100 : Avis et test d’une machine à pâtes légendaire !

imperia-100-machine-pate-pas-cher

Mis à part peut-être une pizza, il n’y a rien de meilleur au monde que les pâtes… Mais pas n’importe quelles pâtes, les pâtes fraîches maison ! Pour faire vos propres spaghettis, linguinis, ou autres tagliatelles, vous avez besoin d’une machine à pâtes. Ici, je vous parle d’une valeur sûre, l’Imperia 100.

Je vous donne mon avis détaillé de cette machine à pâtes dans ce test complet ! De fabrication italienne, c’est une valeur sûre, et c’est un appareil qui se vend particulièrement bien depuis de nombreuses années déjà. Les avis des utilisateurs (à lire ici) sont généralement très bons, et je peux déjà vous dire que moi non plus je n’ai pas beaucoup de mauvaises choses à signaler concernant cette machine à pâtes.

Ma note
  • Qualité de fabrication
  • Utilisation
  • Types de pâtes
  • Rapport qualité/prix
4.5

Résumé

Points forts 

  • Superbe qualité de fabrication
  • Matériel fiable et durable
  • Plutôt simple à utiliser
  • Rapport qualité/prix très satisfaisant

Points faibles 

  • Pas beaucoup d’accessoires
  • Machine manuelle

Qualité de fabrication

Imperia fabrique des machines à pâtes en Italie depuis 1932. De nombreuses familles italiennes sont toujours équipées de ces appareils, qui sont clairement des valeurs sûres. L’Imperia 100 n’a réellement qu’une seule concurrente, la Marcato Atlas 150, et on peut dire que les deux machines sont aussi parfaites et durables l’une que l’autre. Si vous en prenez soin, vous la conserverez pendant plusieurs décennies.

La machine à pâtes Imperia 100 est entièrement en acier inoxydable. Aucun chance qu’elle tombe en panne, c’est une machine manuelle, contrairement à la Philips Collection Avance HR2355/09, elle va donc nécessiter un peu d’huile de coude pour fonctionner.

Au niveau du design, c’est clairement une machine qui sort tout droit d’une autre époque, mais on adore forcément son côté vintage et robuste. C’est tellement plus joli, plus élégant, et surtout plus durable que tous les appareils électroniques qu’on trouve en magasin. La bête est assez compacte, avec 30 cm de côté et un peu moins de 25 cm de haut. Elle pèse son poids avec 3,5 kg sur la balance, ce qui lui assure une bonne stabilité.

 

machine pate pas cher

 

L’utilisation

Vous devez tout d’abord réaliser la pâte. La règle est simple, il faut 1 œuf par 100 grammes de farine. Lorsque votre pâte est prête, vous en faîtes des pâtons de 75 grammes environ. Votre pâte doit être élastique et elle ne doit pas coller au doigt.

Vos pâtons sont prêts, il faut installer la machine. Un serre-joint vous permet de la fixer facilement à votre plan de travail. Cela permet ensuite de tourner la manivelle efficacement sans faire bouger la machine et emmêler les pâtes. On pince le plan de travail avec la bride, et on tourne une molette pour serrer et fixer parfaitement la machine à pain.

On place ensuite la manivelle, dans le bon trou, au niveau du rouleau de laminage de la pâte. Le pâton doit être préalablement aplatie à la main, puis on le farine des deux côtés, et on l’insère dans le haut de notre machine à pâtes, avec l’épaisseur réglée au maximum via la molette. Il faut alors tourner la manivelle, jusqu’à ce que la pâte ressorte entièrement par le dessous. On la plie en deux, et on répète l’opération 3 fois.

Ensuite, on change d’épaisseur pour aplatir encore plus, et cran par cran, on aplatit progressivement notre pâte pour obtenir la finesse souhaitée. Il y a 6 épaisseurs possibles, de 0,2 mm à 2,2 mm. C’est une machine qui fait les pâtes les plus fines. Évidemment, plus c’est fin, et plus la pâte sera difficile à manipuler.

Enfin, lorsque notre pâte est à la bonne épaisseur, on va pouvoir la couper pour obtenir les pâtes que l’on souhaite. Il y a deux accessoires possibles sur cette machine à pâtes, l’un pour faire des taglionis de 2 mm, entre le spaghetti et la tagliatelle, et un autre pour des fettucines de 6,2 mm de large. On place dans la manivelle dans le bon accessoire, et on insère notre pâte en commençant à tourner. On voit immédiatement nos belles pâtes sortir par le bas de l’appareil.

 

imperia 100 pate fraiche avis

 

Accessoires et entretien

D’origine, il n’y a donc que les deux accessoires cités plus haut. Cependant, on trouve de nombreux autres embouts sur le site de fabricant, qui nous permettront de faire de très nombreuses pâtes différentes : Linguini, reginette, des farfales ou même des raviolis si on le souhaite. Il faudra simplement acheter les accessoires et les moules séparément.

Pour l’entretien, quelques éléments se démontent, et faudra nettoyer les résidus de pâte ou de farine à l’aide d’un pinceau. Il ne faut jamais utiliser d’eau pour nettoyer une machine à pâtes, à moins de pouvoir la faire sécher très rapidement. Quoi qu’il en soit, ici, en quelques secondes, et avec un peu d’attention, on récupère une machine comme neuve après chaque utilisation.

 

imperia 100 test avis

 

Le verdict : Mon avis sur la machine à pâtes Imperia 100

C’est une valeur sûre, je le dis en introduction, et sans surprise je n’ai pas été déçu par cette machine à pâtes Imperia 100. La qualité de fabrication est vraiment remarquable. Elle est très solide, avec des éléments comme la manivelle ou le serre-joint d’excellente qualité. C’est un appareil durable qu’on conservera sans problème pendant plus de 10 ans.

Du côté de l’utilisation, il faudra s’habituer à la prise en main, mais c’est relativement rapide. Si on réussit notre pâte, alors c’est un jeu d’enfant pour utiliser le laminoir, puis pour découper les pâtes. On aurait apprécié des accessoires de découpes en plus pour varier les possibilités, mais pour débuter c’est parfait. Il sera possible de commander d’autres accessoires sur le site du fabricant.

Bref, si vous souhaitez faire des pâtes meilleures qu’au restaurant, alors vous pouvez foncer sur cette machine. Robuste, simple à utiliser, durable et efficace, on ne peut vraiment pas faire mieux pour le prix de vente proposé (à découvrir ici). C’est une superbe machine à pâtes qui a déjà fait ses preuves.